Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Facebook Page

Rechercher

Nous contacter

Ce blog est également le votre. N'hésitez pas à m'envoyer vos articles, photos, vidéos, résultats...

Pour cela, deux adresses: Cyril ou Léa .


Il y a actuellement     personne(s) sur All Finswimming.

Archives

Sites amis

 

finspirit

 

finswimmer

 

About Us

Google translate

ALL FINSWIMMING is supported by
finspirit

header-chania

Championnats du Monde Juniors - Chania (GRE), 25 juin - 1 juillet 2014

 

Live video (streaming)

 

 Résultats en direct

8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 13:51

1200-corrigé

Finswimmer Magazine avait posté un article sur les problèmes que nous rencontrons dans notre discipline et son développement. Cyril avait apporté une réponse que nous vous transmettons aujourd'hui.

"Ce que tu dis est vrai Davide. Cependant nous parlons principalement de la Nage avec palmes à l'international. Le sommet de la pyramide.

Mais sans une base forte, le sommet de la pyramide ne peut pas soutenir tout le sport. Pour moi les choses les plus importantes à considérer sont le nombre de nos nageurs actifs (je ne parle pas de plongeurs qui sont dans la même fédération que les nageurs avec palmes), le nombre de nos clubs/équipes, le nombre de nos écoles nage avec palmes actives (non seulement du club avec un label, mais aussi de véritables écoles de nage avec palmes qui font des actions concrètes pour la formation de nos jeunes nageurs, des juges et des entraîneurs et pour développer notre sport) ...

J'ai entendu beaucoup de   "la nage avec palmes doit être aux Jeux Olympiques"! Mais soyons honnêtes, notre place n'est pas là, surtout parce que notre sommet de la pyramide n'est pas durable et cet article en est une preuve. Certaines personnes pourraient répondre: «Si nous prenons part aux Jeux olympiques, les gens vont nous rejoindre et faire croître notre base". Je répondrais: "Erreur!". Même si les gens souhaiteraient pratiquer notre sport, qu'elle est leur chance de trouver un club/équipe dans leur ville? [cf. MAP nage avec palmes, ÉQUIPES proposée sur le site Finswimmer.com] Depuis que j'ai quitté ma ville natale, j'ai vécu dans des villes différentes (en France, en Australie et au Vietnam) et le résultat est le même: pas de clubs/équipes là-bas, même si parfois il y avait quelques nageurs internationaux dans la ville et toutes les installations nécessaires.
Ce qu'il nous faut n'est pas un réglement clair à propos de combinaisons/bonnets, du chronométrage ou des Jeux Mondiaux. Nous avons besoin d'aide pour développer notre sport à la base dans nos pays. Concentrons-nous sur la nage avec palmes dans nos pays, puis une fois qu'elle s'est développée, essayons d'aller dans d'autres pays comme les Etats-Unis. Communiquons localement sur ​​notre sport afin de convaincre les municipalités de proposer la nage avec palmes en alternative de la natation à l'école. Concentrons-nous sur la façon de développer un processus de fabrication de palmes moins cher plutôt que de nous concentrer sur la façon d'en construire de plus efficaces. Concentrons-nous sur la façon de prendre du plaisir à nager plutôt que sur la façon de battre nos concurrents.
Avec une meilleure base, avec plus de nageurs, nous aurons automatiquement une meilleure organisation et nos élites apparaitront naturellement avec un meilleur niveau. Aussi, si nous avons plus de nageurs, nous aurons un budget plus important pour notre développement et pour nos champions. Je me souviens aussi d'avoir vu une vidéo sur les Championnats du Monde à Athènes (Grèce) en 1992. J'avais peut-être 12 ans quand je l'ai vue et c'était mon premier contact avec le niveau international. Je me souviens d'avoir vu des nageurs du Danemark, d'Israël, de Jordanie, des Pays-Bas, de Suède, d'Angleterre ... Puis j'ai commencé à être passionné par les événements internationaux qui m'ont amené à créer All-Finswimming. Quelle fut ma surpise de voir que depuis 20 ans, nombre de ces pays ont disparu de nos compétitions! Quelle était la cause de tout cela? Ils ont évidemment eu des champions (même si leurs résultats peuvent être loin des podiums) et maintenant nous n'entendons plus parler d'eux. Aujourd'hui, j'ai très peur que si nous ne consolidons pas notre base, nous devenions aussi les dinosaures de la nage avec palmes: nous avons dominé un jour notre sport, mais en raison de certains événements, nous n'existons plus...
Pour être clair, je ne dis pas que nous devons renoncer à nos champions mais notre succès viendra de la base vers le sommet et non du sommet vers la base. Peut-être que nous avons besoin d'une période de transition pour atteindre cet objectif. Et si cette transition signifie accorder plus d'attention et de budget pour nos clubs/équipes qu'à nos champions, pour le bénéfice de notre sport, nous devons en tenir compte.

Cyril K."

Les propos de Cyril auront au moins le mérite de faire réfléchir. Et vous qu'en pensez-vous?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

windows 8 128 bit 08/08/2014 13:20

Swimming is considered as the official sports event in many countries. I think the training to learn swimming should be provided in school level. So they can develop their skills soon and when they become old they can become a professional swimmer.

alex 05/02/2013 11:32


Bonjour,


je suis une apprentie monopalmeuse de 6 mois. je suis venue à la monopalme parce que je plonge depuis 5 ans et que plonger à Paris en club me faisait autant rêver que de faire un régime! Faire de
la monopalme était pour moi la chose la plus naturelle qui soit à mi-chemin entre la plongée (qui n'est belle qu'en pleine mer et certainement pas dans une piscine) et l'apnée (qui demande des
compétences physiques que je ne suis pas certaine de posséder).


Je crois donc être de la base. Quand je réussis à bien monopalmer juste une longueur ce que je retiens c'est le plaisir et le sentiment de respirer(et j'oublie les crampes, les poumons en feu, le
maraboutage programmé de mon entraîneur, la technique, ce f... tuba et tout le reste les virages ratés, les lunettes en vrac aprés avoir plongé, tout ce que je saurais faire peut être un jour et
dont je me fiche éperdument à cet instant précis).


Quand je regarde les nationaux s'entraîner (en grugeant une longueur, pas vue pas prise), je suis émerveillée par la beauté de cette nage, par cette grâce incroyable. Les compétiteurs (trices) de
mon club me font rêver. Je rêve autant que lorsque je regarde des vidéos d'apnée sauf que je vois peu de photo ou de vidéo de monopalmes et lorsque j'en vois il s'agit de compétitions, ce qui me
laisse parfaitement indifférente: on ne fait pas de compétition l'été en bord de mer...


Si vous voulez convaincre des plongeurs de vous rejoindre, des nageurs, des apnéïstes, des gens lambda aimant seulement l'eau, le contact de l'eau, le bien-être que l'eau procure alors peut-être
faut-il seulement les faire rêver?


 

vincent cordier 12/01/2013 12:20


C'est un sujet assez déliquat en effet. Je pense qu'il y a plein d'idées pour développer la nage, après il faut commencer par les bonnes!
Je n'ai pas le point de vue d'une personne "moyenne", étant plus ou moins impliqué dans ce sport, je ne pense pas avoir LA bonne idée. Mais j'ai l'impression que le public associe plus facilement
la monopalme à l'apnée qu'avec la nage avec palmes, tout simplement parce que l'impact médiatique est plus importan.  Les records d'apnée passent à la télé (rarement ceux de la NAP), des
personnes comme Guillaume Nery ont fait des vidéos remarquables sur l'apnée, et c'est ce genre de mouvement qui porte actuellement l'apnée.
La natation a aussi bien marqué son "impulsion médiatique", les JO de londres l'ont démontré, et maintenant on retransmet plus facilement les meetings internationaux ces dernières années.
Maintenant il est très facile de faire des images ou de la vidéo sous-marine, très facilement diffusables sur internet. Finspirit l'a bien montré avec la vidéo "amazing jump" déjà visionné plus
de 400 000 fois.
Je rejoins aussi les propos de Cyril (bien le bonjour au passage), beaucoup de personnes de "la base" peuvent montrer leur sport, au même titre que des plongeurs montrent volontiers leurs photos
des plus grosses bêtes qu'ils ont croisées en plongée. Si chaque club de nage se met au jeu de diffuser des photos, de se montrer présent, si on filme les championnats et qu'on les "diffuse", ça
fera peut-être connaitre un peu plus notre sport non?

jcvd 10/01/2013 20:28


ce que dit cyril est intéressant (je pense que le plaisir de nager on l'a tous). Il faut s'investir dans une réelle ambition de compétitivité avec une politique de sport de haut niveau vraiment
développer, des pros, des structures d'acceuil de sportifs de haut niveau etc. et ne pas s'axer seulement sur le plaisir qui rime trop avec loisir.


Mais bon le fond du problème c'est que pour développer le sport faut le financer. et aujourd'hui la priorité de la fédé francaise comme la cmas est à des années lumières de vouloir financer la
nage avec palme. (rien qu'à voir le budget antidopping!)


Pour développer ce sport faut quitter la FFESSM et la CMAS. ils ne veulent pas de nous, nous non plus. On crée une nouvelle fédé comme l'a fait l'apnée et le hocckey sub au niveau international.
l'AIDA pour l'apnée et sous l'impulsion des fédérations Néo-zélandaises, Australienne et Américaine s'est créé la WAA pour le hockey.  Les fond récoltés  seraient ainsi réinjectés
uniquement dans la palme et non chez les plongeurs (on en a tous vu dans les club ces plongeurs, on fait partie du même monde).


Intégré la FINA serait la meilleur solution et virer le plongeon à la gymnastique et le tour est joué!


bye!