Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Facebook Page

Rechercher

Nous contacter

Ce blog est également le votre. N'hésitez pas à m'envoyer vos articles, photos, vidéos, résultats...

Pour cela, deux adresses: Cyril ou Léa .


Il y a actuellement     personne(s) sur All Finswimming.

Archives

Sites amis

 

finspirit

 

finswimmer

 

About Us

Google translate

ALL FINSWIMMING is supported by
finspirit

header-chania

Championnats du Monde Juniors - Chania (GRE), 25 juin - 1 juillet 2014

 

Live video (streaming)

 

 Résultats en direct

27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 17:53

france-drapeau.jpg

34èmes Championnats de France de Nage avec Palmes de Longue Distance

 23 & 24 mai 2010

Cergy Pontoise

 

 


 Les championnats de France de longue distance 2010 se sont déroulés à la base nautique de Cergy Pontoise. Les conditions météorologiques ont été très bonnes avec un grand soleil et peu de vent. La température de l'eau avoisinait les 18°C.

 

P5232489.JPGCommençons par le 15 Km, épreuve remplaçant le 20 Km que nous connaissions depuis de nombreuses années. Cinq femmes étaient au départ de cette course remportée brillamment par la revenante Christelle Mascot du CSG (anciennement Christelle Perrot, membre de l'équipe de France à plusieurs reprises). Elle s'est imposée en 2h34'51 devant Florence Marge (CASV) qui réalise 2h45'11. Laura Lecomte (PPO) complète le podium mais à 1 tour.

 

Chez les hommes, le jeune Pierre-Jean Bontoux (MV) a créé la surprise en remportant la course. Armé d'un mental à tout épreuve, il devance sans même se ravitailler le double champion du monde du 6 Km, Raphaël Smolin Froissart (PPO). Au niveau chronométrique, le Valentinois devance le Parisiens de plus de 2 minutes (2h35'53 contre 2h38'20) mais est devancé par Christelle Mascot de plus d'une minute! Hugo Bon (TNAP) prend quant à lui la troisième place en 2h38"41. Petite anecdote : les trois premiers nageurs aux temps « scratch » de cette course ont comme point commun d’avoir été formés par André Bontoux des Marsouins de Valence.

 

 

 

Passons maintenant au 6 Km, qui aura beaucoup fait parler.

 

P5242551.JPG

Chez les dames tout d'abord. Un fait de course a probablement faussé le classement de l'épreuve. En effet le départ des hommes a coïncidé avec le passage au 3 km des femmes. Si Lisa Saint Jours (TOP), Charline Dubos (CSG) et Marion Arsène (CSG) ont eu le temps de passer la bouée située sur la ligne de départ, ce n'est pas le cas des nageuses suivantes. Léna Bastard (PEC) et Meredith Fils Lycaon (TOP) en ont particulièrement fait les frais en percutant plusieurs hommes lancés dans la direction opposée.

 

A l'arrivée, Lisa Saint Jours a remporté la course confortablement en réalisant 1h00'06 et en se payant même le luxe de manquer l'entonnoir d'arrivée et ainsi de se rallonger sa fin de parcours. Charline Dubos a pris la seconde place en 1h00'18 alors que Marion Arsène est arrivée troisième en 1h00'53. Léna Bastard est arrivée quelques secondes plus tard après une belle remontée, suivie un peu plus loin de Meredith Fils Lycaon. Après réclamation, ces deux nageuses ont été reclassées troisièmes ex aequo avec Marion Arsène, le jury ayant tranché que le départ des hommes avait lésé ces nageuses.

 

 

Au classement par équipe, les filles de Gravenchon (Charline Dubos, Marion Arsène et Katie Leblond) s'imposent en 3h05'21. Les nageuses d'Uckange (Léa Tirbisch, Aurélia Fantoni et Carole Hergat) sont seconde en 3h14'58. Les Toulousaines (Lisa Saint Jours, Meredith Fils Lycaon et Hélène Perrymond) complètent le podium en 3h22'01.


Chez les hommes, Raphaël Ancel (CSG) a remporté une course dominée de la tête et des épaules en 53"49 et obtient P5242600.JPGdonc son second titre sur la distance. Il devance Thomas Muia (UEP), encore cadet, qui ne cesse d'impressionner et qui a réalisé 54"15. Raphaël Kamoizan, petit nouveau de la longue distance, prend la troisième place en 54"49.

 

Par équipe, les nageurs d'Uckange (Thomas Muia, Raphaël Kamoizan et Guillaume Malériat) ayant occupé la deuxième, troisième et quatrième place, il est donc logique de les voir s'imposer par équipe. Leur temps de 2h45'17 leur permet de dominer le relais du CSG (Raphaël Ancel, Jeremy Lebohec et Eddy Cousin) qui a réalisé 3h01'48. Les relayeurs du CCNP (Arnaud Fougasse, Grégoire Breton et Andrea Crissante) grimpent sur la troisième marche du podium avec leur 3h09'28.

 

 

 

Revenons maintenant sur l'incident qui a animé ce 6 Km. La décision du jury a probablement été très difficile à prendre. Nul ne peut affirmer ce qu'aurait été le classement sans ce fait de course. Mais "le doute devant toujours bénéficier au nageur" ce reclassement peut être compréhensible. Comme l'a annoncé Michel Gaunard, président de la CNNP, cette décision avait pour but de "respecter l'équité sportive".

 

 


Maintenant une remise en cause générale est nécessaire. Cet incident n'est pas le premier du genre. L'organisation aurait pu prévoir une marge de sécurité évitant ce chevauchement ou à défaut placer une ligne de départ éloignée de la bouée de virage. Les chefs d'équipe auraient dû quant à eux exprimer leurs inquiétudes à ce sujet. Les juges voyant les nageuses arriver auraient pu enfin prendre l'initiative de lancer le départ des hommes quelques secondes avant l'heure prévue. Les responsabilités sont multiples, mais chacun doit en tirer ses enseignements pour que les nageuses et nageurs, qui s'entrainent toute l'année pour cette course, ne se retrouve pas une nouvelle fois victime de nos erreurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

andre 25/06/2010 22:40



Je sais bien que je ne suis pas très bon en maths, mais l'écart entre Christèle et Pierre-Jean me semble être de 1mn et 2 secondes. Mais bon, j'ai un peu de favoritisme sur ce coup là !!!


André



alex 29/05/2010 10:31



stylé la première photo!! bravo pierre jean!!



david 28/05/2010 00:17



la remarque avait été faite la veille lors du 15 km, que la départ des hommes à 30 mn coïnciderai avec le passage des premières filles.


mais l'information n'est pas remontée jusqu'au juge arbitre, et il serait souhaitable que le bénéfice du doute soit appliqué aussi en piscine (prise de relais surtout quand on à la vidéo à
l'appuis)



Amaury 27/05/2010 21:20



happy end