Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Facebook Page

Rechercher

Nous contacter

Ce blog est également le votre. N'hésitez pas à m'envoyer vos articles, photos, vidéos, résultats...

Pour cela, deux adresses: Cyril ou Léa .


Il y a actuellement     personne(s) sur All Finswimming.

Archives

Sites amis

 

finspirit

 

finswimmer

 

About Us

Google translate

ALL FINSWIMMING is supported by
finspirit

header-chania

Championnats du Monde Juniors - Chania (GRE), 25 juin - 1 juillet 2014

 

Live video (streaming)

 

 Résultats en direct

15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 15:21
Voici donc l'interview de Camille Heitz, quintuple recordwoman de France sur 50 SF, 100 SF, 200 SF, 50 AP et 100 IS.


camille-interview.jpg

Salut Camille. Tout d’abord, peux tu te présenter ? Que fais-tu dans la vie ? Comment as-tu commencé la NAP ? Dans quel club évolues-tu ?

 


Tout d'abord bonjour et merci de m'avoir choisie pour cette interview. Je m'appelle Camille Heitz, j'ai 21 ans et je suis en 4ème année dans une école d'ingénieurs : l'INSA. En ce moment je suis au Danemark pour un semestre Erasmus. J'ai commencé la palme un peu par hasard, j'aimais beaucoup être dans l'eau et mon frère m'a poussé vers le bord des bassins. J’ai commencé par la natation mais cela ne me plaisait pas. On m'a proposé de faire de la palme et j'ai tout de suite accroché. J'ai donc commencé à St Raphaël et maintenant je suis au Toulouse Olympique Palme depuis 4 ans.
   
Comment arrives-tu a concilier des études difficiles et la NAP? Et en ce moment, arrives-tu à t'entraîner au Danemark?
  

Je suis dans une école où il y a une section pour les sportifs de haut niveau, c'est à dire que nous avons la possibilité d'aménager les années d’études (faire deux années en trois…). En ce qui me concerne j'ai choisi de rester dans le cursus normal, mais j'ai tout de même droit a des cours de soutiens et de déplacer certains examens. Cela n'a pas été facile au début, mais je pense qu'avec un peu d'adaptation, de compréhension et d'aide tant du côté de l'école que du club, tout se passe bien!

Pour l'instant je n'ai pas vraiment repris les entraînements. Je cours un peu et sinon, je vais surtout faire des bi-palmes et de la musculation. En fait, le travail que tout le monde fait en début d'année sera un peu plus long pour moi.
Parlons un peu de tes championnats du monde à Bari où tu as été médaillée. Quelle y étaient tes objectifs ?

Mon premier objectif était bien sûr cette médaille que j'ai obtenue. Je voulais également battre le record d'Europe du 100 IS. J'en avais les capacités mais je ne l'ai pas fait. Je pense que j'étais un peu trop stressée au moment du départ pour la finale et du coup, techniquement, j'ai mal nagé ce qui m'a empêché d'améliorer mon temps réalisé en séries.

Sinon j’avais des objectifs sur chaque course. Sur 50 AP,  je voulais passer sous les 17 secondes. J'en avais également les moyens mais j'ai nagé avec une nouvelle palme ce qui m'a peut-être désavantagé. Pour les épreuves de surface, ayant plus travaillé l'immersion mes objectifs étaient simplement d'améliorer mes temps. Je n’y suis pas parvenu car je n’ai pas réussi à retrouver ma technique de surface.

Globalement, je pense quand même que je suis un peu passée à côté de mes championnats. Je les ai abordé différemment par rapport aux années précédentes dans le sens où au mois de juillet j'ai dû concilier les entraînements avec un stage en entreprise. Cela m'a fait accumulé beaucoup de fatigue c’est pourquoi je mettais surtout concentré sur l'immersion. J'ai donc peut-être eu un peu de mal à rester motivée pour les autres courses.


Lors de la saison 2006-2007, nous t'avons vu te frotter au 400 IS. Tu as d'ailleurs eu ta sélection pour Bari sur cette course sans toutefois la nager. Pourquoi?


En fait j'adore l'immersion et bien que je sois une sprinteuse j'aime beaucoup nager des 200 et des 400. C'est donc pour ça que j'ai nagé cette course, par plaisir et aussi pour me confronter à de nouveaux adversaires. J'aurais aimé nager un 400 SF mais l'occasion ne s'est pas vraiment présentée. Après, nager ces courses en international, je pense que ça n'en vaut pas la peine. Je n'ai pas encore le niveau et de plus, pour la préparation, ça n'est pas la même que pour le 100 IS qui reste ma course prioritaire. Toutefois si le programme me le permet j'espere nager un 200 SF l'an prochain aux « Europe ».


Puisque l'on parle des prochains championnats d'Europe de Budapest, quels y seront tes objectifs, en outre battre le record d'Europe du 100 IS?

De monter sur la 1ère marche du podium au 100 IS puisqu’à Bari, ce sont deux Chinoises qui étaient devant moi. Mais pas mal de jeunes sont en train de sortir, notamment en Ukraine. La place n'est pas gagnée d'avance!


Maintenant dans le contexte actuel (suspicion de dopage de leaders Russes et positivité avérée de Roberto Fiorucci), comment vois-tu l'avenir de la NAP en France et dans le monde?

 

A Bari, on a pu voir beaucoup de choses qui semblaient louches et il n’y avait pas forcement de contrôles antidopage… Personnellement j'en ai vu qu’un seul… Je pense que le dopage est partout et je trouve ça dommage, ça gâche la "beauté" du sport et pour certains ça peut être démoralisant. Des fois ça peut être frustrant mais pour rien au monde je me doperais. Moi j'essais de me dire que je sais ce que je vaux et que je n'ai rien a me reprocher. Aucun sport ne vaut la peine de mettre en danger sa vie pour mieux y arriver. En tout cas j’espère que tous ne se dopent pas, même si je suis peut-être naïve. J'espère aussi que l'on va vite retrouver les contrôle antidopage tant en France qu'à l’étranger car dans les deux cas on ne les voit plus beaucoup depuis quelques années. De plus cela permettra éventuellement de faire taire ceux qui croient que je me dope!

Plus généralement je pense que notre sport plait beaucoup aux gens mais qu'ils le voient plus comme un sport de loisir que l'on fait en milieu naturel et notamment à la mer. La NAP gagne à être connue car quand quelqu’un découvre la mono,  il en devient très vite "passionné". Après pour la reconnaissance populaire, je pense qu’elle passera forcement plus par la médiatisation de notre sport. Beaucoup de gens seraient intéressés par ce sport mais malheureusement ils ne savent même pas que ça existe. C’est donc à nous de le leur faire connaître par l'intermédiaire des medias et des clubs.
Enfin, as-tu un message en particulier à faire passer ?

Tout d'abord je voudrais dire aux jeunes que pour réussir il faut s'accrocher, aller au bout de ses objectifs, ne jamais lâcher même si parfois ça implique des sacrifices. Mais cela en vaut la peine! Plus personnellement cette année, l'équipe de France a été un peu différente... Mes deux meilleurs amis n'étaient pas là... Et même si j'ai été très bien entouré (par la « Charliz team ») c'était différent. Ils vont manquer à la nage avec palme ! Mais d’abord à moi…

Merci Camille pour tes réponses et bonne continuation.




Si vous aussi vous souhaitez vous exprimer, n'hésitez pas, contactez moi!

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril - dans Interviews
commenter cet article

commentaires

ma" (charlyz member team!) 29/09/2007 00:24

coucou camillette! touchan les deniéres lignes de ton interview..Grow bisous a toi!! et g passé de super championnats vc toi!! merci !! bisous

Nicola 17/09/2007 17:12

Je voulais signaler qu'à Bari il y a eu un grand nombre de contrôles antidopage, sur presque toutes les médailles d'or, les recordman et plusieurs contrôles casuels (pour un total de 60-70). Il y a en ce moment des rumeur d'un nageur ukrainien trouvé positif mais je n'en sais pas plus... il faudra attendre.Pour ce qui concerne Roberto Fiorucci, bien qu'il sera probablement disqualifié pour négligence, il faut dire que le stimulant pour lequel il a été trouvé positif est presque introuvable en Italie: ça c'est agit probablement d'un complément alimentaire sale (je ne connais pas le mot français pour dire ça... je veux dire que souvent on ne sait pas quesqu'il y a dans ces boissons et les industries utilisent les memes machines des médecinals pour les produire avec ces résultats). En effect il n'aurait pas eu besoin de se doper pour gagner en Italie ou il n'a pas d'adversaires.

jo 16/09/2007 14:51

sa fesai longtemps que j'attendais cette interview! ça fait plaisir d'avoir les avis d'une grande championne....je voulais la félicité pour ses performances et pour avoir fait rêver pas mal de nageurs français je pense....